Découvrez le portrait de Romain Guérineau, égérie Handisport

Handisport Marathon Tours
Soumis par Elsa le jeu 08/08/2019 - 11:09 — Catégorie : Evènements

Romain Guérineau, égérie Handisport du Marathon de Tours s'est prêté au jeu de notre interview. Découvrez le portrait d'un passionné du sport au sens de l'humour très développé et apprécié par ses abonnés sur les réseaux sociaux !

Romain, tu es l’égérie handisport du Marathon et 10&20 km de Tours, quelle a été ta réaction lorsque l’on t’as proposé ce rôle ?

Lorsqu'on m’a proposé d’être l’égérie handisport du marathon, j’avoue que j’étais étonné ! Je me suis dit pourquoi moi ? Je suis une personne lambda, je n’ai pas accompli de grandes choses sportivement… Et puis je me suis juste dit que ma fille serait fière de voir son papa sur une affiche alors ça m’a décidé ! 
 
Tu es très actif sur les réseaux sociaux, notamment sur instagram avec tes 35K abonnés, comment as-tu développé cette notoriété ?

Oui c’est vrai sur Instagram @roro_le_costaud c’est la folie… En fait je n’appelle pas ça de la notoriété car pour moi encore une fois je suis pas une « star » juste un mec qui s’est retrouvé dans un fauteuil roulant mais qui a décidé de continuer à vivre le plus normalement possible. Pour être honnête j’ai rien développé du tout… Ça m’est tombé dessus j’ai rien demandé, j’ai juste voulu dédramatiser le handicap, montrer que rien est impossible malgré celui-ci ou toute autre difficulté, j’adore l’humour et l’autodérision que je pratique beaucoup et pour finir j’adore passer des messages importants, de bienveillance ou appuyer sur des valeurs qui me sont chers… C’est la meilleure façon que j’ai trouvé d’utiliser cette « notoriété »
 
Quelle importance accordes-tu à l’athlétisme et au sport en général ?

Je dirais que le sport a toujours été très important dans ma vie, avant mon accident ou après… Je dirais même que maintenant c’est devenu un besoin. Une journée sans sport, même si je m’accorde des jours de repos, n’est pas une journée accomplie à mes yeux, je ressens un manque, mon corps me le réclame !
 
En fait j’ai choisi l’athlétisme car j’avais besoin de ressentir le goût de l’effort, j’avais aussi besoin comme lorsqu’on change de baskets pour faire du sport, je sors de mon fauteuil de tous les jours pour pratiquer mon activité sportive... Ça aurait pu être le vélo, mais il n’y avait pas de club dans le département donc j’ai essayé l’athlétisme et je ne suis plus jamais reparti.

Tu vas prendre le départ du Marathon de Tours en handbike le 22 septembre prochain, comment prépares-tu cette échéance ?

Cela fera la quatrième année que je participe au Marathon, cette année la préparation est un peu particulière puisque j’ai encore des compétitions d’athlétisme en août et en septembre donc j’alterne entre athlétisme, handbike et musculation... là où habituellement l’été et le mois de septembre je ne faisais pratiquement que du vélo. Mais c’est pas grave car les muscles travaillés sont différents et donc ça me fait une préparation assez complémentaire

Quels sont tes objectifs et tes rêves de sportif ?

Clairement cette année j’aimerais finir le marathon entre deux heures et 2h20… C’est un peu tôt pour me fixer vraiment un objectif.
En ce qui concerne mes rêves, j’aimerais bien sûr sur le long terme pouvoir représenter un jour mon pays dans les plus grandes compétitions internationales… mais pour réaliser ce rêve la route est longue j’ai encore beaucoup de boulot et j’essaye de travailler très dur.

Harmonie Mutuelle, partenaire officiel du Marathon et 10&20 km de Tours

soutient tous les coureurs handisports en leur offrant leur dossard ainsi qu’à leur accompagnant.

 

 

Étiquettes :

Soyez-PrêtsSoyez-Prêts